Home / payant / Affaires / un chèque de 7000 $ à Ali Nestor par David Heurtel

un chèque de 7000 $ à Ali Nestor par David Heurtel

Ali et les princes de la rue entraînent les femmes à la boxe

Ali et les princes de la rue entraînent les femmes à la boxe

Le député de VIAU, ministre de l’Environnemnt et du développement durable a remis un chèque de 7000 $ à Ali Nestor et les Princes ddela rue dans le cadre du programme de soutien à l’Action bénévole.

– Le député de Viau et ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, a remis aujourd’hui un chèque de 7 000$ au directeur-fondateur, Ali Nestor Charles, afin de soutenir l’organisme Ali et les Princes de la Rue dont la mission est de contrer la violence chez les jeunes en les aidant à développer la maîtrise et l’estime de soi à travers l’enseignement des arts martiaux. Le centre offre un milieu propice au développement personnel et social où les jeunes peuvent bénéficier de support psychologique et éducatif. « Voilà une occasion de porter main forte à un organisme qui agit concrètement afin d’aider les jeunes à bâtir un avenir meilleur pour eux-mêmes. À travers cinq différents programmes, Ali et les Princes de la Rue leur apprend à s’exprimer de façon positive et les accompagne dans leur cheminement social, personnel et académique.

« Étant moi-même un élève d’Ali Nestor Charles, je peux témoigner de tout le sérieux de la démarche et de la contribution positive de l’organisme auprès des jeunes. Ali et les Princes de la Rue vont au-delà de l’enseignement de la boxe, ils offrent aussi une éducation sociale touchant plusieurs domaines, tel que la politique. En effet, en 2015, j’ai participé à un atelier portant sur la politique québécoise, j’ai donc eu le privilège de m’entretenir avec les jeunes et d’échanger avec eux. Je suis heureux d’avoir eu l’occasion de les accueillir à l’Assemblée Nationale l’an dernier afin qu’ils puissent en apprendre davantage sur notre système démocratique. J’aimerais remercier le Premier ministre du Québec M. Philippe Couillard, ainsi que mes collègues Lise Thériault et Kathleen Weil de soutenir avec moi Ali et les Princes de la Rue. Faisons-le pour eux! », a affirmé M. Heurtel

Quels sont les objectifs de l’organisme?

L’objectif est de venir en aide aux jeunes en difficulté en les aidant à développer la maîtrise et l’estime de soi à travers l’enseignement des arts martiaux pour ainsi contrer la violence chez les jeunes.

 

Ali et les Princes de la Rue donne aux jeunes un refuge sportif qui leur permet d’exprimer leur colère, leurs frustrations et la violence qui les habitent mais de façon positive.

Il est un centre de ressources pour les jeunes en mettant à leur disposition des informations pouvant les guider dans divers aspects et milieux ex. : scolaire, marché du travail, prévention en sexualité, drogues. Les participants ont aussi l’opportunité de faire des sorties, des activités culturelles et sportives pour ainsi développer leur ouverture d’esprit.

De plus, il apporte de l’aide aux jeunes en difficulté pour leur apprendre à se reconnaître en tant qu’individu, à se valoriser de façon positive et à créer en eux un sentiment d’appartenance à un milieu qui sera propice à leur développement personnel et social.

Le Centre est un lieu de premier recours, un refuge pour des jeunes en difficulté. Les jeunes peuvent venir nous consulter et nous faire part de leurs problèmes et de leurs préoccupations. Considérant la situation rencontrée, le Centre adopte un rôle préventif ou un rôle d’intermédiaire. S’il y a lieu, celui-ci peut donc référer le jeune à certains organismes ou centres spécialisés dans l’aide dont il a besoin.

Il vise aussi à ce que les jeunes y retrouvent un « chez soi » et qu’ils sentent un support de type familial, tout en leur faisant comprendre que les parents sont importants et qu’il est primordial de garder contact avec eux. Bien sûr, le support des parents est souhaité.

Le Centre vise aussi à leur faire acquérir la capacité de s’exprimer, tout en les orientant vers ce qui est bon pour chacun d’eux, vers ce qui peut contribuer à leur développement personnel. Il ne cherche pas à discipliner les jeunes de façon forcée, il choisit plutôt de favoriser l’autodiscipline par l’acquisition de l’autonomie.

Le Centre utilise comme moyens pour atteindre ce but; des sessions d’informations et d’écoute ainsi que des conférences données par des jeunes ayant passé aux travers de difficultés semblables.



This post has been seen 753 times.
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial