Home / Éditorial / Noel, signification historique, spirituelle, religieuse

Noel, signification historique, spirituelle, religieuse

Noel, signification historique, spirituelle, religieuse

L’empereur romain Constantin Ier  mit fin aux persécutions des chrétiens en 313.  Il convoqua le concile de Nicée, en 325, et affirma son autorité dans le domaine religieux :

L’empereur proclamait que le Soleil invaincu, une divinité solaire apparue dans l’Empire romain au IIIe siècle, est le patron principal de l’Empire. Cette fête officielle appelée ‘ jour de naissance du Soleil invaincu’,  en latin ‘dies natalis solis invicti,’se fêtait le 25 décembre. Elle reprenait des aspects de la mythologie d’Apollon et du culte de Mithra.

Durant la christianisation de l’Empire romain, la célébration de la naissance de Jésus de Nazareth le 25 décembre par les chrétiens de Rome a progressivement remplacé le culte de Sol Invictus comme l’annonçait le prophète Malachie (4,2).

Nulle part dans les évangiles, le 25 décembre ou une autre date est mentionnée comme celle de la naissance du Christ.  Le Christ est né à une période de l’année où les bergers faisaient paître leurs troupeaux.  Il est probablement né au printemps parce que selon l’évangile de Luc chapitre 2 versets 8, il est écrit :

« Dans cette région, Bethléem en Judée, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux ».

Dans cette contrée, il est impossible de faire paître des troupeaux dans les champs, le 25 décembre.

Les évangiles de Luc et de Mathieu se contredisent aussi sur l’année de naissance de Jésus.  Selon Mathieu 2 verset 1

« Jésus naquit à Bethléem, en Judée, à l’époque où Hérode était roi »

Tandis que Luc chapitre 2 versets 1 et 2, dit ceci :

« En ce temps-là, l’empereur Auguste donna l’ordre de recenser tous les habitants de l’empire romain. Ce recensement eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie. »

Il y a une différence de 4 à 6 ans entre les deux époques.

Puisque les évangiles  de Mathieu et de Luc se contredisent sur les dates de la naissance de Jésus, puisqu’on a la preuve que l’empereur Constantin 1er a fait coïncider la fête de la naissance du Christ avec celle de la naissance du soleil Invaincu, devons-nous dire que cette fête n’a aucune raison d’être?

La signification de Noël révélée à Marie

Avant de se marier et de vivre ensemble, Marie a reçu l’annonce que nous transcrivons directement du texte de l’Évangile de Luc:

« Au sixième mois, selon le calendrier juif ce mois correspond à août ou septembre, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée appelée Nazareth, auprès d’une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L’ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite: Le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L’ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son Père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin. Marie dit à l’ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ? L’ange lui répondit: Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu» (Lu 1:26-35).

Je loue Dieu avec des cantiques, des psaumes avant chaque dizaine de chapelet pour demander la foi, l’humilité la charité, la conversion, la justice ou autres, car rien n’est impossible à Jésus fils de Dieu, fils de Marie. Je termine chaque litanie avec le gloire au Père.

Noël aujourd’hui

Bientôt, nous fêterons l’anniversaire du Fils de Dieu et de Marie, en commémorant sa venue dans ce monde pour  apporter une loi nouvelle que nous retrouvons dans Mathieu 22 :37 -39

« Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ton intelligence. C’est là le commandement le plus grand et le plus important. Et voici le second commandement qui est d’une importance semblable. ‘Tu dois aimer ton prochain comme toi-même’. »

Si tu es chef d’état et que tu aimes ton prochain vas-tu envoyer ton armée sécuriser les mines du sous-sol de ton voisin et voler leurs ressources minières à bord de navires et de sous-marins de guerre pendant la nuit?  Vas-tu imposer la monoculture chez ton voisin en faisant passer des lois par des hommes de paille élus ou imposés  lors d’élections truquées? Vas-tu imposer des lois pour faire vendre ton riz chez ton voisin à vil prix et maintenir ses paysans dans la misère en leur faisant une concurrence déloyale?  Vas-tu donner des armes aux chrétiens pour massacrer les musulmans et vice versa?  Vas-tu polluer les rivières de tes voisins pour déstabiliser des régions entières et permettre à des multinationales de voler leurs ressources naturelles tout en fermant tes frontières aux personnes réfugiées sous prétexte de sécurité nationale ou qu’ils sont des violeurs?

Si tu es ministre, vas-tu te laisser corrompre pour accorder le monopole de la vente des tissus, le monopole de l’industrie de la construction au plus offrant, au mépris de la libre concurrence.

Si tu es directeur d’une association vas-tu comploter pour priver des membres de certains droits légitimes

Repentons-nous de notre égoïsme, de notre indifférence, de notre tiédeur face aux inégalités sociales et aux injustices économiques, politiques.  Soyons des activistes de Jésus pour la liberté, l’égalité et la fraternité universelle. Ainsi, la magie de Jésus-Christ invincible, le Soleil de justice  (Ml 3, 20) sera une réalité pour nous, tous les jours; Il n’y aura plus de guerre plus de misère, plus d’exclusion.

Paul-Alexis François



This post has been seen 654 times.
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial