Définition Moiku- Toi l’inoubliable- Nos mentors

 

 

 

Serge Moise1
Serge Moise1

« Définition du moïku »

On a tous entendu parler du « haïku » qui est un poème très concis de trois vers libres dont le premier et le troisième comptent cinq pieds, le deuxième sept pieds. Le haïku a été inventé au dix-neuvième siècle par un poète japonais et est pratiqué avec succès un peu partout dans le monde.

Le « gogyohka » d’un poète japonais également, s’inscrit dans la gamme de la poésie brève ou micro-poésie et se compose de cinq vers libres.

Le « moïku » pour sa part, d’origine haïtienne : réflexion, aphorisme, maxime, satire ou apophtegme sous forme de quatrain monorime se veut l’heureux mariage des sciences humaines et de la poésie. Il s’agit, lui aussi, d’un poème concis qui se compose de quatre vers libres dont les rimes sont identiques.

L’objectif du moïku est de porter le lecteur à méditer afin de tirer ses propres conclusions sur la forme et le fond. La meilleure éducation consiste à pousser les gens à penser par eux-mêmes, selon Noam Khomsky.

Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel disait Paul Éluard.

Heureuse trouvaille de votre humble serviteur qui compte déjà plusieurs adeptes auprès des amis-lecteurs sur la toile et qui a déjà fait l’objet de deux publications : Moïku et Moïku tome II.

Quatre éléments concourent à la composition d’un joli moïku : Le fond, la forme, La configuration du texte,

Le fond, c’est à dire, le sujet abordé.

La forme, une phraséologie claire et simple et les quatre rimes qui sont identiques. Le simple est beau nous enseignent les sages!

La configuration du texte qui peut représenter un carré, un rectangle, un trapèze ou encore un triangle debout ou inversé. Un joli moïku sera donc agréable à l’œil, au cœur et à l’esprit.

Profondeur, harmonie et concision caractérisent un moïku qui peut se définir comme étant une parole mémorable sous la forme d’une capsule poético-philosophique.

Ce quatrain aux rimes identiques

Qui se veut une envolée poétique

Parle de l’amour et de la politique

Et d’autres thèmes philosophiques

Et si à la fin de chaque vers, en plus de la même consonance, c’est le même vocable qui fait la rime, alors c’est du moïku à son meilleur.

Il y en a qui ne rêvent pas

Et qui ne savent même pas

Que l’humanité: à petits pas

Progresse et ne reculera pas

Sélectionné comme poème du mois de décembre deux mille dix-sept par le parlement canadien, si la tendance se maintient au point de faire boule de neige, le moïku d’origine haïtienne aura, autant que faire se peut, contribué à enrichir la poésie moderne.

———–

SHM av.

« Nos Mentors »

Où sont ils passés nos titans

Célèbres professeurs d’antan

Ces guides et ces modèles

Nos parents en parallèle

Qui formaient la jeunesse

Avec beaucoup de sagesse

Nous faisant dire avec noblesse

Nous les grands Nous les petits

Demain la gloire d’Haïti

II

L’inoubliable Edner St-Victor

Qui répétait toujours et encor

Que nos plus grands trésors

Qui valent leur pesant d’or

Sont la famille et la patrie

Pour que belle soit la vie

III

L’athlétique Max Pénette

Qui voulait faire place nette

De cette éducation à rabais

Dans le pays et à tout jamais

IV

Le jovial Serge Fourcand

Qui a su faire en parlant

De la littérature haïtienne

Une richesse caraïbéenne

V

L’éminent Rémy Zamor

Qui parlait haut et si fort

Que sa voix de stentor

Faisait trembler les retors

VI

Le sage Émile Chrispin

Du lycée Anténor Firmin

Qui nous a montré le chemin

Pour devenir de vrais citoyens

VII

L’honorable Gérard Gourgue

Qui ne manque pas de fougue

Et des générations vénèrent

Sa sagesse et ses lumières

VIII

Cette liste est bien partielle

Car il y avait une kyrielle

De dignes et grandes dames

Qui se sont donné corps et âmes

Dames Pincombe et Durocher

N’ont donc rien à se reprocher

IX

Citons Madame Souriac

Laquelle d’une petite claque

Chassait chez toi le polisson

Et te ramenait à la raison

X

Me Menan Pierre-Louis

Qui nous a tous éblouis

Á qui nous disons merci

D’avoir été un grand érudit

XI

L’honorable notaire Henry F. Moïse

Reconnu pour son intégrité et sa franchise

N’a eu qu’un souci aiguiser sa compétence

A toujours été une des meilleure références

XII

Vigiles de la res publica

Myrlande et Lesly Manigat

L’infatigable René Julien

Défenseur des droits humains

Et Franck Étienne l’illustre écrivain

XIII

Cheikh Anta Diop plus que brillant

S’est révélé cet extraordinaire savant

Qui a su faire jaillir toute la lumière

Sur notre race humaine tout entière

XIV

Rendons gloire à Marcel Gilbert

Ce professeur extraordinaire

Qui rêvait d’un État Nation

Pour les nouvelles générations

XV

Me Levelt Dorcil très discret

A livré à la jeunesse tous ses secrets

En ce qui a trait aux sciences juridiques

Ce qui fait de lui un être magnifique

XVI

Disons merci à Michel Soukar

Qui se révèle un véritable phare

Pour la jeunesse qui doit tout savoir

Afin de pouvoir sortir de son mouroir

XVII

Honneur à Frantz Voltaire du Cidihca

Qui nous incite à ne pas baisser les bras

Puisque la découverte de notre identité

Demeure la clé de notre prospérité

XVIII

Hommage à Robert Berrouët-Oriol

Fervent promoteur de notre kreyòl

Qui combat certes toute acculturation

En vue du développement de notre nation

XIX

Hommage au Dr Jean Fils-Aimé

Qui fait tout pour nous dézombifier

En faisant éclater toute la vérité

Susceptible de nous réveiller

XX

Dominique Moïse dont la noble passion

A toujours été d’améliorer l’éducation

De tous les élèves à elle confiés

Et qui ne cessent de la vénérer

XXI

Yannick Rouzier ne sera jamais oubliée

De l’enseignement elle fut une passionnée

Plusieurs générations lui rendent hommage

Car elle fut toujours lumineuse et très sage

XXII

Charles Dupuy et son Coin de l’histoire

Nous porte à nous regarder dans le miroir

Et nous rappelle alors le chemin parcouru

Par nos ancêtres qui ont fait ce qu’ils ont pu

XXIII

Kalala Omotunde nous dévoile la vérité

Sur l’histoire de notre belle africanité

Malheureusement toujours falsifiée

Par des intellos certes invertébrés

XXIV

Hommage au savant Dr Samuel Pierre

Dont notre Haïti est tellement fière

Il fait rayonner son savoir faire

Au-delà de toutes nos frontières

XXV

Paul-Alexis François s’est révélé

Un homme d’une grande humanité

Toujours au service de la communauté

Et bien sûr avec une sincère solidarité

XXVI

Jacqueline Charles au delà des normes

Journaliste qui informe et qui forme

Du quotidien fouine les annales

Et se révèle une fierté nationale

XXVII

Le professeur Jean-Bernard Bayard

Avoue qu’il en a certainement marre

Des demi-vérités qui nous guident

Et nous rendent vraiment stupides

XXVIII

Jean-Pierre Le Glaunec nous dit la vérité

Qui a depuis très longtemps été falsifiée

S’agissant du grand combat de Vertières

Et de Dessalines dont nous sommes si fiers

XXIX

Carl-Henri Fombrun le frami

Qui n’effectue jamais rien à demi

S’efforce de toujours nous informer

Et nous incite à cultiver la fraternité

XXX

Claude Moïse notre célèbre historien

A parcouru notre merveilleux terrain

Pour mettre en relief notre historicité

Qui caractérise notre belle haïtianité

XXXI

Raymond Laurent attaché à son micro

Tous les samedis qu’il fasse froid ou chaud

Nous tient certainement très bien informés

De tout ce qui se passe en hiver comme en été

XXXII

Hommage au très cher Max Dorismond

Dont les magnifiques communications

Caressent l’esprit et bien sûr les yeux

De ses lecteurs qui sont très heureux

XXXIII

Lyonel Trouillot superbe écrivain

Fin poète et romancier haut la main

Nous décrit la triste réalité haïtienne

Et nous incite à ne pas perdre haleine

XXXIV

Edgard Gousse se passe de présentation

Il a consacré toute sa vie à l’éducation

Et est l’un des rares écrivains haïtiens

À n’avoir jamais voulu rater le train

XXXV

Henri Piquion ne tourne jamais en rond

Et alors lorsqu’il aborde une question

Il veille à faire jaillir toute la lumière

Pour le bien-être de nos sœurs et frères

XXXVI

Syto Cavé fait vibrer ses admirateurs

Sa plume qui fait palpiter leur cœur

Se révèle de plus en plus aiguisée

Et leur offre de belles randonnées

XXXVII

Joël Lorquet nous ouvre les yeux

Afin d’avoir un pays plus heureux

Mettant l’accent sur l’éducation

De nos prochaines générations

XXXVIII

Fred Brutus éditeur et écrivain

Veut qu’on se tienne par la main

Qu’on emprunte le vrai chemin

Afin d’avoir un beau lendemain

XXXIX

Edner Bruno a exhibé une noble distinction

Car Docteur en Sciences de l’Éducation

Il a formé de nombreuses générations

Qui lui vouent toute leur admiration

XL

Frantz Saintellemy s’est révélé une fierté

Pour toute notre courageuse communauté

Qui fait encore face à tellement de difficultés

Mais qui avec de tels fils retrouvera sa dignité

XLI

Me Michel Coulanges n’a jamais négligé

D’être vraiment utile à la communauté

Il ne cache pas sa merveilleuse fierté

D’exprimer sa très noble haïtianité

XLII

Me François Moïse L’inégalable

Me Seymour Prdel l’inoubliable

Me Jean Vandal un être si louable

Me Mayard-Paul très mémorable

Pour ne citer que ces incomparables

XLIII

Sergo Bouchereau n’a jamais baissé les bras

Face à nos perpétuels patriotiques combats

Quitte très certainement à se faire pendre

Pour que la nation renaisse de ses cendres

XLIV

Jacques Casimir le célèbre démystificateur

Qui a su dévoiler les multiples prédateurs

Qui se sont emparé de nos pièces de valeur

Se rendant ainsi coupables de nos malheurs

XLV

On n’oubliera jamais Eddy Cavé

Qui n’a certes plus rien à prouver

Ses multiples talents font l’admiration

De plusieurs de nos belles générations

XLVI

L’honorable Jean-Jacques Honorat

S’est révélé un vrai homme d’État

Affichant une attitude très cordiale

Sera toujours une fierté nationale

XLVII

Joël Des Rosiers psychiatre et poète

Nous aidera toujours à faire la fête

Puisque sa compétence et ses talents

Font de lui un génie certes polyvalent

XLVIII

Certes le très célèbre Frédéric Boisrond

Méritera toujours toutes nos félicitations

Car sa compétence a fait de lui une fierté

Pour toutes les brillantes communautés

XLIX

Bilolo Kongo nous dit qui nous sommes

Et s’est révélé un de ces rares hommes

Qui nous aident à nous dézombifier

Afin de pouvoir mieux progresser

L

Quant à notre Jacques Stephen Alexis

Pour notre nation il a sacrifié sa vie

Grand écrivain poète et politicien

Il nous invite à nous prendre en main

LI

Frantz Benjamin de par sa générosité

Fait honneur à toute sa communauté

Son rêve est le bien-être collectif

Ce pourquoi il est tellement actif

LII

Ernest Trouillot l’avant-gardiste

Célèbre écrivain et grand juriste

Qui a enrichi notre belle culture

Avec une conscience claire et pure

LIII

Pierre-Roland Bain avec protocole

Au sein du Kepkaa enseigne le kreyòl

Notre merveilleuse langue maternelle

Qui sera un jour notre langue officielle

LIV

Rendons hommage à Lemarec Destin

Qui nous incite à nous prendre par la main

Et à emprunter vraiment le meilleur chemin

Afin de nous façonner un très beau lendemain

LV

Jean-Claude Icart expert en sociologie

A beaucoup fait pour améliorer notre vie

Son dévouement à toute la communauté

Fait de lui un homme d’une belle générosité

LVI

Dr Louis-Charles Legros dont la compétence

Et l’intégrité ont toujours inspiré confiance

A fait le vrai bonheur de tous ses patients

Qui lui seront toujours reconnaissants

LVII

Laënnec Hurbon ce chercheur vraiment infatigable

Dont la probité intellectuelle n’est pas négociable

La recherche de la vérité est son unique objectif

Étant le seul moyen de bâtir un pays plutôt actif

LVII

On ne saurait oublier Franklin Midy

À cause du beau chemin qu’il a poursuivi

Luttant pour la renaissance de son pays

Qui est malheureusement encore assujetti

LVIII

Georges Michel se passe de présentation

Il est très connu de toute la population

Sa contribution au progrès de la nation

Lui ouvre déjà les portes de notre panthéon

LIX

Jean Price-Mars l’un des pères de la négritude

Méritera toujours notre très grande gratitude

Pour toute la lumière qu’il nous a laissée

Eu égard à notre sympathique haïtianité

LX

Tous au tableau d’honneur

Ont certes fait notre bonheur

Il appartient donc à leurs élèves

D’assumer avec dignité la relève

SHM av

« Toi l’inoubliable »

Je te porte dans mon cœur

Et mon plus grand bonheur

Pour enfin chanter et danser

Demeure l’espoir de te retrouver

Très bientôt mon grand amour

Et dans tes bras pour toujours

Évitant toute belle périphrase

Savourer jusqu’à l’extase

Ton incommensurable beauté

Car unique tu l’as toujours été

Incomparable évidemment

Inégalable certainement

II

Ton charme époustouflant

Nous enchaîne passionnément

Et quel que soit notre parcours

Vers toi nous revenons toujours

III

Tu es l’indispensable ressource

De nos vies tu es cette source

Inoubliable durant toute la vie

Oui toi l’objet de notre idolâtrie

Haïti notre belle maman chérie

                                  SHM av.

« St-Valentin »

Aujourd’hui jour « J » des amoureux

Qui rêvent d’être vraiment heureux

En s’aimant alors passionnément

Et bien sûr toute la vie durant

II

Il y aura échange de cadeaux

Et plus encore de doux mots

Qui réchaufferont les cœurs

Très assoiffés de bonheur

III

Des regards pleins de tendresse

Renouvelant à chaque déesse

Le serment de ce bel amour

Qui devra fleurir pour toujours

IV

Les palpitations innombrables

En ce jour tellement mémorable

Susciteront les plus beaux rêves

D’une vie à deux certes sans trêve

V

En ce beau jour de la St-Valentin

On se prend amoroso par la main

Et avec ce regard si pur et si frais

On jure de s’aimer et à tout jamais

                                          SHM av.

« moïku »

Il vaut mieux se mettre souvent à rêver

Que de se laisser souffrir à désespérer

Le rêve nous aide à nous réconforter

Et de ne point penser à abandonner

                                      SHM av.

« moïku »

Dans tout pays où le pouvoir judiciaire

S’avère dans un état aussi grabataire

Pas question de régime égalitaire

Pour un pays riche et prospère

                              SHM av.

* moïku *

Les plus beaux jours sont toujours à venir

Mais il faut certes préparer ton bel avenir

Et ne jamais te mettre vraiment à courir

Puisque l’important c’est de bien partir

                                             SHM av

 



This post has been seen 1002 times.
Categories:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial