Maternelle 4 ans au Centre-Nord de Montréal

 

À quand, la maternelle 4 ans pour tous,

maternelle 4 ans photo Radio-Canada
maternelle 4 ans photo Radio-Canada

au Centre-Nord de Montréal?

Ce programme est aujourd’hui bien apprécié par les parents et éducateurs des milieux défavorisés du centre-Nord de Montréal.

Dans ces classes, les enfants font plus que jouer.  Ils y apprennent des notions de base en mathématiques, en lecture et en écriture, de façon ludique. Ils sont curieux, ils travaillent beaucoup à partir de chansons et d’histoires. Ils extraient des sons des lettres.  Après une année à la maternelle 4 ans, un enfant est ordinairement capable d’écrire son prénom et  développe  sa compétence au niveau des nombres cardinaux. Il apprend à faire de la résolution de problèmes en tout genre, que ce soit social ou technologique. La maternelle 4 ans permet aux jeunes de se préparer pour l’école primaire.

Les maternelles 4 ans à temps plein ont vu le jour en Ontario en 2010, à la demande du premier ministre de l’époque, Dalton McGuinty. Un des objectifs de ce programme est de reconnaître les enfants qui ont des problèmes le plus tôt possible afin de les aider et d’assurer un suivi. on fait de la prévention. On prépare les enfants aux apprentissages de la 1 ère année.

Les enfants qui fréquentent les classes de maternelle ont habituellement la même enseignante pendant deux ans, ce qui permet un meilleur suivi.  les enfants arrivent bien mieux préparés en 1 ère année. Ils sont exposés aux apprentissages fondamentaux pour les préparer à la lecture et les initier à l’écriture.

Des défis organisationnels

Tous les enfants du centre-Nord de Montréal pourraient bientôt fréquenter la maternelle dès l’âge de 4 ans.  Aujourd’hui, environ 260 000 enfants fréquentent les maternelles 4 ans et 5 ans en Ontario, et cela ne cesse d’augmenter.  L’implantation de cette mesure entraînera la création de nombreux emplois dans le centre-nord de Montréal. Il y a des personnes qualifiées, bien formées par rapport à la petite enfance qui sont aujourd’hui en chômage dans le centre-Nord de Montréal.

Cela créera des emploi pour les architectes, pour les personnes travaillant dans la construction de petites toilettes pour les enfants de 4 ans et 5 ans.

l’incidence positive des interventions très précoces dans la vie des enfants qui sont inscrits à la maternelle 4 ans en Ontario, se traduit par la préparation des enfants à leur cheminement scolaire.

Selon le ministère de l’Éducation en Ontario, les recherches démontrent que les enfants qui fréquentent les maternelles obtiennent une base plus solide pour leur apprentissage futur.  Le Québec a le taux de réussite le plus faible parmi les provinces canadiennes.

 

Le dernier gouvernement libéral du Québec a créé des maternelles 4 ans à temps plein, mais seulement dans les milieux défavorisés. À l’heure actuelle, moins de 4 % des 91 000 enfants de 4 ans fréquentent l’une des 398 classes de 4 quatre ans. Dans ces salles de classe, on compte une enseignante pour 17 élèves.

L’actuel ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, souhaite désormais les offrir à l’ensemble des écoles de la province d’ici les cinq prochaines années. Cela se traduira par l’ajout de plus de 1300 classes, soit l’équivalent d’une soixantaine d’écoles, uniquement dans les commissions scolaires francophones de la grande région de Montréal.

Pourquoi comparer le Québec et la France? « On voulait voir ce contraste et ce qu’il apportait dans nos résultats de recherche », dit la professeure de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) à la Faculté des sciences de l’éducation.

Dès l’âge de trois ans, 90 % des petits Français entrent en maternelle. À partir de 2019, cela devient même obligatoire.

 

 

Avec le jeu, le cerveau se développe; la qualité des interactions avec les autres s’améliore aussi.

 

La maternelle 4 ans permettra de détecter les enfants vulnérables à un stade précoce

Égide Royer, psychologue et professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, pense que la maternelle quatre ans pour tous les enfants permettrait d’améliorer la réussite scolaire pour un plus grand nombre de jeunes.  Selon lui, les jeunes avec des difficultés de langage, de comportement, d’attention ou un trouble du spectre de l’autisme , seront mieux repérés et mieux épaulés s’ils fréquentent le système scolaire dès l’âge de quatre ans. La formation universitaire des enseignantes sera ici davantage un atout, ainsi que la présence de professionnels dans l’école, tels que des orthophonistes ou des psychoéducateurs.

Les données de recherche nous disent qu’une intervention précoce au niveau de la littératie (ce qui touche les sons, les lettres, les mots) et de la numératie (les chiffres) et une intervention précoce par rapport aux jeunes qui ont certaines vulnérabilités augmente de façon significative la réussite scolaire.

Pour les milieux défavorisés, la maternelle quatre ans à temps plein a été créée à partir de 2013 dans le centre-nord de Montréal.  Les résultats de cette mesure dans le centre-nord de Montréal montrent qu’elle est très bénéfique pour les enfants de milieu défavorisé et pour les enfants dont la langue maternelle est différente de la langue parlée à l’école. Pour répondre à tous les enfants de quatre ans sur le territoire de la Commission Scolaire De Montréal, il faudrait 377 classes de plus.



This post has been seen 487 times.
Categories:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial