Marianne Dubuc reçoit le Prix du livre jeunesse

Semaine des bibliothèques publiques

Marianne Dubuc reçoit le Prix du livre jeunesse 
des Bibliothèques de Montréal 2018 pour Le chemin de la montagne

L'auteure et illustratrice Marianne Dubuc remporte le prix
L’auteure et illustratrice Marianne Dubuc remporte le prix

L’auteure et illustratrice Marianne Dubuc remporte le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal 2018 pour son ouvrage Le chemin de la montagne.

Christine Gosselin, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la culture, du patrimoine et du design, lui a remis ce matin l’importante distinction, accompagnée d’une bourse de 5 000$, à la bibliothèque de Saint-Michel. L’événement s’est déroulé en présence de Pierre Lafleur, président des Amis de la Bibliothèque de Montréal, et d’une ribambelle d’enfants.

Le jury, composé de cinq bibliothécaires qui œuvrent au sein du réseau des Bibliothèques de Montréal, a sélectionné l’œuvre de Marianne Dubuc parmi les titres en lice suivants : L’abri, de Céline Claire, auteure, et Qin Leng, illustratrice; Pourquoi les filles ont mal au ventre? de Lucile de Pesloϋan, auteure, et de Geneviève Darling, illustratrice; Une histoire de cancer qui finit bien, d’India Desjardins, auteure, et de Marianne Ferrer, illustratrice; et Gilles, de l’auteur Mathieu Lavoie. Une bourse de 500$, offerte par les Amis de la Bibliothèque de Montréal, a été remise à chaque finaliste. Le Prix permet également aux créateurs de bénéficier d’un concours faisant la promotion de leur livre dans le réseau des bibliothèques.

« C’est avec plaisir que je remets notre Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal à une auteure dont l’ouvrage a séduit des milliers de jeunes et leurs parents. Je félicite madame Dubuc pour son écriture et son coup de crayon extraordinaires, tout comme je remercie les finalistes de nous avoir donné accès à leur grande imagination au cours de la dernière année. Je souhaite que leur titre de finaliste pour notre Prix jeunesse contribue à faire connaître leur œuvre au plus grand nombre de lecteurs et de lectrices possible », souligne Mme Gosselin.

Une poésie subtile du quotidien
Le chemin de la montagne raconte l’histoire de madame Blaireau, qui habite au pied d’une montagne. Tous les dimanches, elle emprunte le sentier qui la mène à son sommet. Sur son chemin, elle prend le temps de saluer ses amis, de les aider, de contempler la nature et  de récolter quelques trouvailles. Un matin, elle rencontre Lulu qui, curieux d’admirer le sommet du monde, décide de faire un bout de chemin avec elle.

Le jury a choisi l’œuvre de Marianne Dubuc pour la mise en scène subtile de la poésie du quotidien. « L’auteure aborde l’importance de la transmission orale, le respect de la nature, l’entraide, le partage et l’amitié, mais aussi la mort, dans une ode à la nature sensible et remplie d’humanité. Les illustrations sont magnifiques, remplies de tendresse et de douceur », ont souligné les membres du jury.

Le parcours d’une gagnante
Marianne Dubuc a entamé une carrière en littérature jeunesse en 2006, à la suite de ses études en design graphique. À la fois auteure et illustratrice, son deuxième livre Devant ma maison connaît un grand succès, tant au Québec que sur la scène internationale et lance sa carrière en Europe. Elle a depuis publié plusieurs livres, et est traduite dans plus de 30 langues.  Elle est récipiendaire du Prix du Gouverneur Général du Canada 2014 dans la catégorie «Illustration» pour son livre Le lion et l’oiseau, ainsi que du Prix TD de littérature jeunesse 2015 pour son livre L’autobus.

Le Prix du livre jeunesse
La remise du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal s’est déroulée dans le cadre de la Semaine des bibliothèques publiques. Cet honneur littéraire, qui fut créé en 2005, permet de sensibiliser la population à la littérature jeunesse québécoise, en mettant en valeur une œuvre nouvellement parue d’un auteur montréalais ou d’un éditeur domicilié sur le territoire de la Ville de Montréal et dont la facture et l’originalité se révèlent exceptionnelles.

« Sur le chemin, il faut faire des choix.
-Quel sentier on prend?
-Lequel te plaît le plus?
Madame Blaireau sait que la vie est faite de décisions.
-Je choisis celui-ci. Il sent la pomme.
Et qu’il suffit d’écouter son cœur.
-Qu’est-ce qu’il y a tout là-haut?
-Le monde!
-Ça doit être terriblement impressionnant d’être au sommet du monde!
-Oh, on se sent bien petit, tu sais! »

Extrait : Le chemin de la montagne, de Marianne Dubuc

 

 



This post has been seen 626 times.
Categories:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial